CENDRILLON ME PERDRA DE Cindi MADSEN 


 

 

Note : 4.5/5

Lecture légère et délicieusement délassante.  

 

Extrait :

 « Je déglutis tant bien que mal et repoussai l’image de lui, torse nu, qui se formait dans mon esprit. Il ne fallait pas que j’oublie les règles qui m’avaient préservée des peines de cœur durant toute cette année. » 

 


Intrigue du roman :


A 30 ans, Darby Quinn est une jeune femme  célibataire et satisfaite de l’être. Il y a un an Darby a décidé de renoncer aux hommes car l'amour qui dure toujours c'est des foutaises. Merci à Cendrillon et son Prince soit disant charmant !!  

Pour fêter une année sans désillusion amoureuse, direction le Blue, son restaurant préféré avec Stéphanie sa meilleure amie. C'est là qu'elle rencontre Jake. Un canon, THE canon, mais un menteur, THE menteur. Non mais quel mytho ! Il se présente comme le propriétaire des lieux alors qu'elle connaît très bien le patron. En application de sa règle « ne jamais sortir avec un menteur », voilà un beau mâle rembarré vite fait bien fait.
Ben oui, sauf que Jake n’a pas menti. Oups.

Heureusement, pour Darby, elle lui plait assez pour qu’il retente sa chance.

Parfait alors ?

Pas vraiment car entre le caractère bien trempé de Darby et ses nombreuses règles à ne pas enfreindre, les choses ne peuvent être que compliquées.  
Jake va-t-il être assez compréhensif et patient pour apprivoiser Darby ? Celle-ci ne risque-t-elle pas finalement de passer à côté du véritable amour ? Ou bien a-t-elle raison d’agir comme elle le fait parce que Jake n’est pas différent des autres ?


Critique :


Cindi MADSEN réussit dès la première phrase de ce roman écrit à la première personne du singulier à nous attirer dans le monde de Darby. 

Le lecteur s'amuse des parallèles désabusés que fait l'héroïne entre ses déboires sentimentaux et les histoires de Cendrillon, la Belle et la Bête ou encore Raiponce. 

L'héroïne est drôle et sympathique même si on n'arrive pas vraiment à s'attacher à elle. C'est en effet comme si la distance qu'elle met entre les hommes et elle à travers toutes les règles qu'elle s'impose, déteignaient sur nous aussi.  
L’écriture est agréable et rythmée. On ne s’ennuie jamais.

Bref, une lecture insouciante, légère et délicieusement délassante comme un carré de chocolat qu’on laisse fondre lentement dans sa bouche, les yeux fermés, bien lové dans son canapé après une journée harassante.
Ah, ce qu’on aimerait être Darby, avoir sa vie et surtout rencontrer Jake !

Adeptes de la chick lit vous allez adorer.




Écrire commentaire

Commentaires : 0

Mise en ligne février 2016

MAJ 19 avril 2016