PAOLO COELHO

 

 

Né à Rio de Janeiro, au Brésil, le 24 août 1947, Paolo Coelho est issu d’une famille de la classe moyenne avec un père ingénieur et une mère femme au foyer.


Eduqué dans une école jésuite, Paolo Coelho n’en n'est pas moins devenu un adolescent rebelle. Il aimait le théâtre, voulait devenir écrivain et non poursuivre de hautes études pour devenir ingénieur comme son père. Considérant que tout ceci constituait des signes de folie, ses parents l’ont fait interner en hôpital psychiatrique à 17 ans dont il s’échappera trois fois avant d’en sortir à 20 ans. Lors de ces internements Paolo Coelho y a subi des électrochocs.


Il tentera bien de faire des études de droits pour satisfaire ses parents mais laissera finalement tomber en 1970 à leur grand désespoir. Il quittera alors le Brésil pour parcourir le monde : Mexique, Pérou, Bolivie, Chili, Europe, Afrique du Nord. Il parcourra également l’Asie et l’Inde où il connaîtra le mouvement hippie et les drogues.


Après son retour au Brésil, en 1972, Paolo Coelho va rencontrer Raul Seixas, une rock star brésilienne, avec laquelle il va composer pendant presque 10 ans, environ 120 chansons qui vont révolutionner la pop au Brésil.
Mais ce boulimique d’activités va aussi devenir journaliste, acteur, dramaturge, metteur en scène, producteur de télévision.... En 1974, adoptant des positions libertaires dans ses différentes activités, pendant la dictature militaire, Paolo Coelho va être considéré comme un personnage subversif et emprisonné. Il subira des tortures. C’est finalement son passé psychiatrique qui lui évitera le pire en se faisant passer pour fou.


Cette expérience le conduira à aspirer à une vie plus calme et à 26 ans il entrera chez Polygram  puis se mariera. Cette vie trop « normale » ne lui conviendra cependant pas, si bien qu’en 1978 il quittera femme et travail, pour reprendre ses voyages. 


Lors d’une visite du camp de Dachau et après la rencontre d’un alchimiste en Hollande, sa vocation de romancier va prendre une toute autre ampleur tout en se réconciliant avec le catholicisme.


Dans un premier temps, n’ayant pas encore le courage d’écrire ses propres livres, il monte une petite maison d‘édition pour éditer ceux des autres tout en continuant à appliquer les enseignements que lui dispense l’alchimiste, celui qu’il appelle  « J » et considère comme son maître.


C’est ce dernier qui lui dira de laisser tomber sa maison d’édition et d’entreprendre en 1986, le pèlerinage de Compostelle (830 km en 40 jours) dont il retracera l’expérience dans « Le Pèlerin de Compostelle », paru en 1988 au Brésil (1996 en France).


Mais c’est son roman « L’Alchimiste », qu’il écrira en moins de 15 jours après son pèlerinage, qui lui vaudra une renommée internationale avec plus de 70 millions de livres vendus à travers le monde. Paru en 1988 au Brésil, il le sera en 1994 en France.


Son œuvre, traduite en 80 langues environ, a dépassé les 150 millions d’exemplaires sur plus de 200 pays.
Sa popularité lui a permis de créer une fondation pour le soutien des plus défavorisés du Brésil et de s’investir dans plusieurs programmes humanitaires.


Paolo Coelho a reçu de nombreux prix et distinctions ( une dizaine) dont celui de Chevalier de l’ordre national de la Légion d’Honneur en France en 1999. Depuis 2002, l’écrivain a été admis à l’Académie des Lettres au Brésil.


Son œuvre s’inspire de ses propres apprentissages et développe une spiritualité accessible à tous par un langage très simplifié sans figures de styles. Ceci a d’ailleurs été critiqué par certains alors que d’autres ont salué cette marque de fabrique.


Paolo Coelho aime lire, voyager, les ordinateurs, internet, le football, se promener et le kyudo, qui allie le tir à l’arc et la médiation.


Accédez à la critique de " Véronika décide de mourir ".

Ce roman à fait l’objet de deux adaptations cinématographiques. L’une japonaise en 2005 par Kei Horie et l’autre américaine en 2009 par Emily Young qui n’a pas eu un grand succès. Par ailleurs, après la sortie de ce livre, la loi sur les admissions arbitraires dans les établissements psychiatriques au Brésil a été modifiée.

 



Écrire commentaire

Commentaires : 0

Mise en ligne février 2016