dans chacun de mes mots de tamara Ireland stone


 

 

Note : 4.5/5
Touchant, bienveillant et optimiste.

 

262 pages en version numérique.

 

Extrait :
" [...], J'entends encore une pensée cachée dans un coin sombre de mon esprit. Contrairement aux autres, elle n'attaque pas de front, mais elle m'effraie d'une tout autre façon. Parce que c'est celle qui ne s'en va jamais. Celle qui me fait le plus peur.
Et si j'étais folle ? "


Intrigue du roman :

 

Samantha McAllister est une lycéenne de 16 ans à qui tout semble réussir. Une famille aimante, une passion pour la natation qui lui vaut quelques titres, quatre amies parmi les plus populaires du lycée, un permis de conduire fraîchement obtenu et une voiture offerte par ses parents. Pourtant, elle cache un lourd secret que seul son entourage proche et sa psychiatre connaissent. Elle souffre de névrose et de tocs. Sam aimerait tellement être aussi normale qu'elle le laisse paraître mais sa maladie ne lui offre que peu de répit. Elle aimerait tellement pouvoir se confier à ses copines mais c'est impossible, elles couperaient les ponts non sans avoir pris soin de révéler à tout le monde son anormalité. Personne ne doit savoir. Pourtant, lorsque Sam rencontre Camille Madsen le jour de la rentrée des classes, une fille sans chichis et spontanée, le courant passe immédiatement et elle se surprend très vite à lui révéler quelques unes de ses angoisses. Samantha est alors loin d'imaginer à quel point cette jeune fille va changer sa vie, tout comme "Le cercle des poètes" auquel elle va lui permettre d'accéder.


Critique :

 

"Dans chacun de mes mots" est un roman d'initiation dans lequel Tamara Ireland Stone nous livre une tranche de vie de Samantha McAllister, une adolescente de 16 ans souffrant de problèmes psychologiques (pensées noires, crises d'angoisses, tocs...), qui va apprendre à s'accepter et à ne plus redouter le regard des autres.
Ecrit à la première personne du singulier, le récit se concentre sur une courte période de la vie de cette jeune fille ô combien déterminante pour elle. Une charnière entre passé et futur, une charnière entre Samantha la fille fragile qui joue un rôle, Sam la nageuse battante et elle-même, celle qu'elle va découvrir.
L'écriture est simple, fluide et sans à-coups. Aucun grand rebondissement non plus, même si une révélation pas si inattendue que ça, du moins en partie, bouscule un peu les choses. Ce n'est pas gênant, au contraire, on se laisse porter par un rythme régulier et c'est plutôt agréable.
Le récit n'entre jamais dans un excès de pathos contrairement à ce qu'on pourrait imaginer au regard du sujet. C'est peut-être d'ailleurs un peu trop léger à mon goût pour prendre aux tripes, mais sûrement parce que je ne suis plus une adolescente depuis longtemps. Il m'a en effet manqué à la rose, quelques épines plus prononcées. Néanmoins, l'héroïne partage avec nous ses angoisses, ses hésitations, ses questionnements, ses larmes, tout comme ses espoirs et ses sentiments notamment amoureux, parce que oui, il y a aussi une romance. Devant AJ, un garçon simple, mignon, attentionné, écrivant des poèmes, chanteur et guitariste à ses heures, quelle adolescente ne chavirerait pas ? Même adulte, on rêverait de rencontrer un homme aimant les mots, la musique et réunissant autant de qualités. Qui pourrait me dire le contraire hein ? Les deux personnages sont en tout cas très attachants.
Les mots ont bien évidemment une importance particulière comme le titre et la parfaite couverture du livre l'indiquent. Il y a du cercle des poètes disparus de N. H. Kleinbaum dans cette histoire,  au-delà même de la ressemblance du nom du groupe intégré par Samantha. En revanche ici, pas de professeur Keating, la place faite aux adultes étant par ailleurs très minoritaire dans ce bouquin.
Finalement, ce livre contient un peu de tout ce qui fait le quotidien des jeunes mais pas que. L'amitié, l'amour, le pardon, le dépassement de soi, sont des choses qui parlent à tout le monde. Ce récit est ainsi plein de petits enseignements qui sont valables en toutes circonstances, dont le premier d'entre eux : accepter sa différence et celle des autres.
"Dans chacun de mes mots" est un roman d'une grande simplicité. Il a quelque chose d'apaisant et de bienveillant comme une petite brise d'été. Il est à la fois touchant et optimiste comme un arc-en-ciel. Bref, une jolie parenthèse.



Écrire commentaire

Commentaires : 0

Mise en ligne le 9 novembre 2016.