dix petits nègres de agatha christie


 

Note : 5/5
Un thriller délicieusement machiavélique.

 

Extrait :
" En somme tous les invités, après ce copieux et fin repas, étaient heureux de la vie et d'eux-mêmes. Les aiguilles de la pendule marquaient 9h20. Dans le salon régnait un silence... un silence de confortable béatitude.
Au milieu de ce silence, s'éleva une voix... inattendue... surnaturelle et incisive...
Mesdames et messieurs. Silence, s'il vous plaît !
Tous sursautèrent. Chacun regarda autour de soi, observa ses voisins et scruta les murs. Qui donc parlait ?
La Voix poursuivit, haute et claire :
Je vous accuse des crimes suivants : [...] "


Intrigue du roman :

 

Dix personnes, une île, un mystérieux propriétaire, des hôtes inconnus curieusement absents et un jeu macabre dans lequel un tueur invisible a décidé de rendre sa propre justice au pas lent et méthodique d'une cynique chanson de nourrice.
Dans ce contexte, trois femmes et sept hommes, pris au piège entre le poids du passé et un présent anxiogène ne vont avoir d'autre choix que de traquer celui qui cherche à les tuer.
Et si l'assassin n'était autre que l'un d'eux ?
Pourront-ils seulement en réchapper ?


Critique :

 

"Dix petits nègres", voilà un incontournable de la reine du polar, j'ai nommé, la grande, la superbe Agatha Christie. Fan de cette auteure britannique, vous l'aurez compris, ce huis-clos anxiogène m'a conquise. C'est un petit bijou de finesse, réglé comme du papier à musique, dans un écrin de velours rouge sang.
Une écriture comme toujours élégante, une intrigue aussi simple qu'efficace, une atmosphère décrite avec justesse, des personnages complexes et ambivalents à souhait et un dénouement qui fait mouche, voilà bien réunis ici, tous les ingrédients pour vous transporter sur l'île du nègre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Ce thriller bien qu'écrit en 1940 reste pour moi intemporel.
Délicieusement machiavélique, terriblement addictif, so british, bref... So Agatha Christie.



Écrire commentaire

Commentaires : 0

Mise en ligne le 25 décembre 2016.